Près de 6.900 participants terminent la Dodentocht

La 45e édition de la "Marche de la mort" de 100 km à travers le Brabant flamand, la Flandre orientale et la province d’Anvers a pris fin samedi à Bornem à 21h. Des 11.861 coureurs et marcheurs qui avaient pris le départ vendredi à 21h, quelque 6.873 ont finalement passé la ligne d’arrivée. Plus de 40% des inscrits ont abandonné en chemin.

Pour rappel, l’annuelle Dodentocht n’est pas une compétition. Ceux qui y participent ont 24 heurtes pour parcourir les 100 kilomètres, en courant ou en marchant. La 45e édition de ce week-end avait attiré un nombre record de participants : pas moins de 11.861, dont 1.200 de nationalité étrangère.

Mais cette édition aura aussi connu un nombre particulièrement important d’abandon - 40% environ -, notamment en raison des mauvaises conditions météo. Il a en effet plu pendant la plus grande partie de la nuit. Or, c’est bien pendant la nuit que s’effectue une grande partie de la marche puisqu’elle débutait le vendredi à 21h. Les premiers coureurs passaient la ligne d’arrivée peu avant 7h le lendemain matin.

Les averses ont rendu une partie des chemins de promenade très boueux, si bien que nombre de marcheurs ont eu cette fois les pieds trempés et ont eu besoin de soins, prodigués essentiellement par des membres de la Croix Rouge (photo).

Au total, 4.988 participants ont abandonné en cours de route et 6.873 sont finalement parvenus à passer la ligne d’arrivée, à Bornem, après avoir parcouru 100 kilomètres.