Bourgeois et Turtelboom doivent donner des explications

Le ministre-président flamand Geert Bourgeois (N-VA, photo) et la ministre régionale des Finances Annemie Turtelboom (Open VLD) sont attendus ce jeudi au Parlement flamand. Ils doivent donner des explications, à une commission tout spécialement créée, sur des montants d’économies prévues par le nouveau gouvernement flamand qui ont fait tout récemment l’objet de fuites.

Le week-end dernier, plusieurs journaux ont révélé des montants d’économies qui seraient prévus par le nouveau gouvernement flamand, présidé par Geert Bourgeois (N-VA), et qui devaient seulement être rendus public lors de la Déclaration de rentrée du gouvernement, le 22 septembre prochain.

Ces journaux indiquaient ainsi que la nouvelle coalition N-VA, CD&V et Open VLD veut réaliser des économies à hauteur de 8 milliards d’euros. Ce seraient avant tout l’administration publique flamande (et notamment la VRT) et les associations socio-culturelles qui devraient assumer le coût de ces économies.

Plus tôt déjà, des inquiétudes s’étaient élevées au sujet de la réduction de la prime au logement en Flandre et de l’augmentation du coût de l’assurance maladie, de l’accueil à la petite enfance et des études supérieures. Ces critiques émanaient notamment de la Ligue des familles flamande, des associations de jeunesse et de la fédération des étudiants.

Bien que les membres du Parlement flamand soient actuellement en vacances, l’opposition avait réclamé à la suite de ces vives critiques qu’une session au Parlement soit convoquée. Le président de l’assemblée, Jan Peumans (N-VA), vient d’y donner son accord.

Ce jeudi à 14h, le ministre-président Geert Bourgeois et la ministre des Finances Annemie Turtelboom (photo) sont donc attendus au Parlement, où ils devront donner des détails sur les chiffres évoqués dans la presse. Jusqu’à présent, le nouveau gouvernement flamand s’était borné à affirmer que les chiffres précis en matière d’économies n’ont pas encore été arrêtés.