"Rien n’a encore été décidé à propos du budget"

Questionnés ce jeudi au Parlement flamand (photo), à la demande de l’opposition, le ministre-président Geert Bourgeois (N-VA) et la ministre des Finances Annemie Turtelboom (Open VLD) n’ont pas voulu donner de détails sur les mesures d’économies envisagées par le nouveau gouvernement flamand. Selon eux, aucune décision n’a encore été prise sur le budget 2015 et tous les chiffres qui ont déjà circulé dans les médias sont basés sur des documents de travail datant des négociations pour un accord de gouvernement.

A la demande des partis d’opposition, le président du Parlement flamand Jan Peumans (N-VA) avait mis en place une commission spéciale et invité le ministre-président flamand Geert Bourgeois (N-VA) et la ministre des Finances Annemie Turtelboom (Open VLD) à venir s’expliquer ce jeudi devant cette commission sur les montants d’économies prévus par le nouveau gouvernement régional. Des montants qui ont récemment fait l’objet de fuites dans la presse, créant l’émoi.

Geert Bourgeois et Annemie Turtelboom ont donc fait face ce jeudi après-midi aux nombreuses questions des députés. Mais, au grand dam de Groen, du SP.A et du Vlaams Belang, la majorité n'a livré aucun chiffre précis.

"Nous agirons en toute transparence, sans prendre les Flamands pour de petits enfants", a assuré Geert Bourgeois. "Mais il ne faut pas attendre des négociateurs gouvernementaux qu'ils élaborent déjà mi-juillet un budget pour l'année suivante. Vouloir faire croire cela serait tromper les gens".

L'opposition a, de son côté, exprimé son incompréhension envers les propos du ministre-président. "Personne ne vous demande maintenant un budget détaillé, mais dites-nous dans quel cadre budgétaire vos ministres sont en train de chercher des économies", a réclamé le chef de groupe Groen, Björn Rzosko.

L'ancienne ministre Ingrid Lieten (SP.A) a également mis en doute la version du ministre-président. "J'imagine qu'aucune déclaration gouvernementale n'a été négociée sans chiffres. Donnez-nous les chiffres afin que nous puissions évacuer un certain nombre d'inquiétudes", a-t-elle plaidé.

D'après Geert Bourgeois, l'affirmation selon laquelle son gouvernement chercherait à économiser 8 milliards d'euros est "démagogique". Il a affirmé qu’il "s'agit d'économiser 1,5 milliard euros. C'est beaucoup, mais pas insurmontable".