Un camion sur sept trop dangereux

Un camion sur sept ne satisfait pas aux contrôles et doit immédiatement être interdit de circulation en Belgique. C’est ce qu’écrivent ce mercredi les quotidiens De Standaard et Het Nieuwsblad, sur base des chiffres du service public fédéral Mobilité.
BELGA/ MAETERLINCK NICOLAS

L'an dernier, le service public fédéral Mobilité a sélectionné 9.500 camions au hasard pour un contrôle technique approfondi. Au total, 14% de ces poids lourds présentaient des défauts dangereux: freins défectueux, pneus usés ou phares et clignotants cassés. Ces chiffres se situent dans la même lignée que les années précédentes.

Un chauffeur contrôlé sur trois était de nationalité belge. Danny Smagghe de l’organisation de mobilité Touring s'inquiète qu'autant de camions ne soient pas en ordre. "Il est essentiel que les camions respectent les normes, surtout dans un pays compact comme la Belgique, où les routes sont surchargées et où la circulation est dense."

Febetra, la Fédération des entreprises belges de transport, ne peut pas expliquer pourquoi tant de camions contrôlés étaient trop dangereux pour la circulation. Le secteur veut discuter avec les services de contrôle technique et le ministère à la Mobilité. "Je pense qu’il va falloir très bien analyser les chiffres", concluait Philippe Degraef, directeur de Febetra.