Seul un quart des écoliers va à l’école en vélo

Une étude réalisée à la demande du gouvernement flamand vient de révéler qu’un nombre décroissant d’enfants en Flandre se rendent à l’école en vélo. En 2000, ils étaient encore 40% à pédaler vers l’école, alors qu’en 2014 ils ne sont plus que 25% à le faire. La Fédération des cyclistes et la Fondation flamande de la circulation s’inquiètent de cette diminution, indiquent les quotidiens De Standaard et Het Nieuwsblad.

Le pourcentage d’enfants qui se rendent à l’école en vélo en Flandre a atteint son niveau le plus bas depuis le début des recensements, en 1995. Ce sont avant tout les enfants d’école primaire qui prennent moins souvent le vélo pour aller à l’école, indique une étude réalisée à la demande des autorités flamandes.

De façon générale, les enfants prennent plus fréquemment les transports en commun pour se rendre à leur établissements scolaire.

Werner De Dobbeleer de la Fondation flamande de la circulation donne plusieurs explications à cette régression. « Il se pourrait que les parents estiment qu’il est trop dangereux de se rendre en vélo à l’école. D’autre part, il est prouvé que les enfants qui sont confrontés dès un jeune âge à la circulation routière se comportent souvent de façon plus sûre sur la route plus tard, parce qu’ils ont davantage d’expérience ».

Werner De Dobbeleer estime que pour les familles où les deux parents travaillent, il n’est pas toujours possible pour l’un d’eux d’accompagner les enfants à l’école en vélo. Une solution est d’organiser des transports groupés à bicyclette dans les diverses écoles, grâce auxquels les enfants sont accompagnés par un enseignant ou un parent jusqu’à la grille de l’école.