Ligue des Champions: pas de miracle pour le Standard

Il n'y a pas eu de miracle pour le Standard, toujours en construction, battu 3-0 mardi au Zenit de Saint-Petersbourg, lors du match-retour du 4-ème et dernier tour préliminaire de la Ligue des Champions. Il s'était pour rappel déjà incliné 0-1 à l'aller.
OLGA MALTSEVA

L'espoir d'atteindre les prolongations, voire les tirs au but, s'est envolé à la demi-heure lorsque l'attaquant vénézuélien du Zenit Rondon a ouvert le score de la tête. L'exclusion de Fayzulin juste avant la mi-temps n'a en effet pas eu d'effets néfastes pour son équipe.

Déjà titularisé mercredi passé au match-aller, Faty (exclu à la 89-ème) débutait cette fois en défense centrale, alors que Witsel, suspendu côté russe à Sclessin, retrouvait en revanche son club d'origine.

Certes dominé, le Standard faisait pourtant assez bonne figure, notamment grâce à son gardien japonais Kawashima. Du moins jusqu'au but où sa responsabilité est engagée vu qu'il a mal repoussé un centre de Criscito. La deuxième carte jaune de Fayzulin était censée équilibrer les forces en présence. Ce ne fut cependant pas le cas.

Une faute de Van Damme sur Smolnikov permit en effet à Hulk de mettre définitivement son équipe à l'abri en transformant le penalty (2-0, 54-ème). Le Brésilien enfonça même définitivement le clou 4 minutes plus tard (3-0, score final).

Le Zenit jouera la Ligue des Champions, où seul Anderlecht représentera la Belgique sur la ligne de départ. Le Standard devra se contenter de l'Europa League, en compagnie de Bruges et de Lokeren s'ils se qualifient jeudi.