Les facteurs vont aider à retrouver les vélos volés

Bpost va lancer à la mi-septembre un nouveau système de détection des vélos volés. Les cyclistes pourront acheter dans les bureaux de poste ou via un site internet, une puce électronique à placer sur leur vélo. Cette puce pourra ensuite être facilement localisée par les facteurs via un scanner.

Un nouveau système de détection des vélos volés pourrait entrer en application dès le 15 septembre prochain. Appelé "CycloSafe", il va se développer en collaboration avec bpost et vise à détecter les vélos volés munis d'une puce électronique. Ce système existe déjà en Grande Bretagne et devrait coûter environ 15 euros.

CycloSafe est un dispositif antivol qui ne peut être enlevé sans endommager le vélo. Il a deux fonctions: l'enregistrement et la détection du vélo. Les vélos sont ainsi enregistrés dans une base de données centrale, et la détection fonctionne avec une puce RFID passive.

L'originalité du système, c'est que les facteurs disposeront d'un système qui localise les vélos porteurs de cette puce ayant été déclarés volés. Les facteurs passent cinq jours par semaine dans les rues pour distribuer le courrier. Ils seront équipés d'un scanner connecté à un smartphone. Ils pourront repérer les CycloSafes aussi bien dans la rue que dans les endroits où des vélos sont parqués en nombre. Si le vélo perdu ou volé est détecté par bpost, les données de géolocalisation seront fournies à la police locale qui pourra ensuite avertir le propriétaire du vélo.

Du côté de bpost, on confirme qu'un projet est à l'étude. Le Fietserbond qui défend l’usage du vélo en Flandre et à Bruxelles est favorable à cette initiative mais demande que le gouvernement lui-même s’occupe aussi de la recherche des vélos volés.

"Les voitures possèdent un numéro de châssis unique, ainsi le propriétaire peut être facilement retrouvé. Mais pour les vélos un tel système n’existe pas", déplore Roel De Cleen, le porte-parole du Fietserbond.