La Belgique participe à une saisie de faux médicaments

Au cours d’une action menée par les polices de plusieurs pays européens, dont la Belgique, contre la contrefaçon de médicaments, 12 personnes ont été arrêtées et des fausses pilules pour une valeur de plus de 10 millions d’euros ont été saisies.
Caters News Agency Ltd

Les polices autrichienne, belge, chypriote, hongroise et britannique ont participé à l'opération européenne qui visait de faux médicaments, "principalement des pilules contre les troubles de l'érection", a indiqué lundi soir l'Office européen de coordination judiciaire Eurojust dans un communiqué.

"L'opération d'aujourd'hui a permis la saisie de plusieurs millions de pilules, d'une valeur estimée à plus de 10 millions d'euros, une grande somme d'argent et plusieurs véhicules, dont des modèles de luxe", a précisé Eurojust. Douze personnes ont également été arrêtées au cours de cette action coordonnée.

Plus de 7,5 millions d'euros, gardés sur des comptes en banque notamment, ont été gelés. Les faux médicaments étaient importés de Chine et d'Inde vers l'Union européenne et "contenaient souvent des dosages ou des ingrédients incorrects". Selon l'Alliance européenne pour un accès à des médicaments sûrs, 62% des médicaments achetés sur internet en 2011 étaient des faux.

Le Centre de défense pour la médecine dans l'intérêt public - une ONG de recherche médicale américaine - estime que le trafic de faux médicaments a représenté un montant total de 55 milliards d'euros dans le monde en 2010, un chiffre en hausse de 90 % depuis 2005.

Une étude réalisée par le géant américain de la pharmacie Pfizer en 2010 a démontré que le marché européen des médicaments de contrefaçon atteignait environ 10,5 milliards d'euros.