Il va manquer au moins 22 millions d’euros à la police fédérale

"Suite au blocage par l’administration de crédits alloués à la police, celle n’est plus totalement en mesure de faire face à ses obligations légales" déclare la commissaire générale de la police fédérale Catherine De Bolle. Elle estime que la police manque d'au moins 22 millions d'euros pour pouvoir payer ses agents et accomplir correctement ses missions d'ordre public, rapportent mercredi De Standaard et Het Nieuwsblad.

Selon un calcul du commissariat général, sur base des dépenses des cinq premiers mois de l’année, la police fédérale bouclera l'année avec un "trou" dans le budget du personnel de 22 millions, sur un total de 750 millions d'euros.

Catherine De Bolle a envoyé ces chiffres au ministre de l’Intérieur en juillet. Elle craint que ce trou dans son budget mette en péril le fonctionnement de la police fédérale.

La commissaire générale de la police fédérale indique avoir tout essayé pour réaliser les obligations pour 2014 mais que suite au blocage de crédits par l’administration, la police n’est plus capable de faire face à ses obligations légales.

Dans son courrier adressé au ministre, Catherine De Bolle propose un certain nombre de solutions pour combler le fossé. Elle pense notamment à la réduction du recrutement, au gel de la coopération entre la police fédérale et locale, et enfin, les heures supplémentaires pourraient être limitées.