La Belgique domine l’Australie en préparation

Dans une enceinte de Sclessin à trois quart remplie, les Diables Rouges se sont imposés 2-0 face à l’Australie jeudi soir en match de préparation à leur prochaine campagne de qualification pour l'Euro 2016. Les Belges ont pris le jeu à leur compte dès le but de Dries Mertens après 18 minutes de jeu en première période, doublant la mise à la 77e minute par Axel Witsel.

Alors qu'il avait été relativement épargné lors de l'échauffement et de la présentation des joueurs, Steven Defour, qui faisait pour la première fois son retour à Sclessin depuis sa signature à Anderlecht, a été copieusement sifflé et hué dès sa première touche de balle et toutes les suivantes jusqu'à son remplacement à l'heure de jeu.

Face à des socceroos très physiques, si pas à la limite de la rudesse, les Diables répondaient en début de match par quelques ouvertures, dont la plus belle était ponctuée par un tir à plat de Dries Mertens qui obligeait Mat Ryan à détourner en corner (12e).

La suivante faisait même mouche. Defour, non hué sur ce coup là, adressait un centre de la droite que Kevin De Bruyne expédiait sur la transversale. Après le rebond, le ballon arrivait un peu chanceusement dans les pieds de Mertens qui trompait le gardien australien du FC Brugeois d'une reprise bondissante (1-0/18e).

Ce but avait pour effet d'inciter les hommes de Marc Wilmots à monter en rythme. Un coup franc, tiré par Mertens léchait le poteau gauche de Ryan, mais sur la contre-attaque Mathew Leckie adressait un centre parfait pour Tim Cahill, dont le tir trouvait Thibaut Courtois (23e). La seule véritable occasion de l'Australie sur l'ensemble du match.

Le restant de la première mi-temps était presque dominée à sens unique par la Belgique, dont la manoeuvre était souvent dirigée par De Bruyne dans le milieu, avec quelques belles percées d'Origi et Mertens en attaque.

Comme à leur entame de match, les Belges reprenaient la seconde période en mode mineur. Il fallait attendre la 59e minute pour voir une belle action collective se conclure par un tir décalé de De Bruyne, mais celui-ci manquait le cadre de quelques centimètres seulement.

Comme prévu, Wilmots donnait un petite demi-heure de jeu à Nacer Chadli, Adnan Januzaj et Radjan Nainggolan, rentrant tous trois à la 62e pour respectivement Mertens, Mirallas et Defour. Ces changements ne modifiaient pas la physionomie de la rencontre, les Australiens ne parvenant plus à mettre en danger la défense belge. Si Chadli manquait son duel avec Ryan, il se reprenait quelques minutes plus tard en adressant un centre millimétré pour Witsel. Le médian du Zénith avait le temps de contôler le ballon et d'ajuster son tir, ne laissant aucune chance à Ryan (2-0/77e).

Rassuré, Wilmots optait pour deux nouveaux changements: Laurent Ciman à la place de Nicolas Lombaerts et Dembélé pour Origi. La fin de match aurait pu tourner à la correction pour les hommes de Postecoglou, mais Nainggolan et Januzaj voyaient leurs envois interceptés. A trois minutes du terme, Vertonghen cédait sa place à Guillaume Gillet, Ciman glissant à gauche, mais le score restait inchangé.

Cette partie servait de préparation pour les qualifications en vue de l'Euro-2016 que la Belgique entamera le 10 octobre, à domicile, face à Andorre, avant de se déplacer trois jours plus tard en Bosnie-Herzégovine le 13 octobre.

La première rencontre du groupe pour Marc Wilmots et ses hommes initialement prévue le 9 septembre en Israël a été reportée au 31 mars 2015 en raison des troubles dans la région.