Nouveau plan-guide touristique de l’Eurométropole

L’Eurométrole Lille, Kortrijk,Tournai mise résolument sur le tourisme, avec le soutien de l’Europe, dans le cadre du programme Interreg, elle vient d’éditer un tout nouveau plan-guide pour ce territoire transfrontalier.

Ce n’est pas la première initiative visant à promouvoir le tourisme dans l’Eurométropole.

En 2010, une carte touristique eurométropolitaine est éditée à 170.000 exemplaires en français, néerlandais et anglais, ils seront rapidement épuisés, puis en 2012 le site internet trilingue "www.visiteurometropolis.eu" est mis en ligne, un an après sort le guide en trois langues "Lonely Planet" (déjà 8.000 exemplaires vendus), enfin en septembre 2014, une carte touristique nouvelle formule, (en format pocket) vient compléter la démarche de création d’outils touristiques du territoire eurométroplitain.

Ce petit guide est gratuit et disponible en 215.000 exemplaires dans les offices de tourisme, les gares, hébergements et sites touristiques.

Trilingue français-néerlandais-anglais, il a été édité dans un format poche, "plus maniable et plus pratique".

"On a voulu mettre en avant tous les musts touristiques de l’Eurométropole" explique Céline Thomas de l’Intercommunale Ideta. "On y retrouve à la fois les grands sites mais aussi des plus petits musées et même des curiosités locales".

Trois fois plus de découvertes

Citons en vrac parmi les "incontournables": le Palais des Beaux-Arts de Lille, le Musée d’Art "La piscine" de Roubaix, la cathédrale de Tournai ou l’Hôpital Notre Dame à la Rose de Lessines ou à Ypres, le Musée "In Flanders Fileds", ou le "Musée national du cyclisme" à Roulers.

Et parmi les curiosités, le "Musée du Juke-Box" à Menin ou le "Musée national du Tabac" à Wervik, le "Musée de l’auto" à Leuze-en-Hainaut, l’"Archéosite" d’Aubechies ou en France, la "Maison natale de Charles de Gaulle" ou le "Musée de la résistance" à Bondues.

En tout, ce guide propose 150 suggestions de découvertes très brièvement décrites, réparties en huit thématiques: le patrimoine, les sites Unesco, les lieux de mémoire, les musées, les espaces de création, les espaces naturels, les lieux d’attractions, des idées pour le shopping.

Ce guide n’est donc pas divisé en trois et permet ainsi aux visiteurs des trois régions de découvrir des sites qu’ils ne connaissent pas encore.

La nouvelle publication comporte également les plans des trois principales villes et les adresses des offices du tourisme.

Un livret avec des coupons de réduction portant sur 38 sites a par ailleurs été édité en 50 000 exemplaires. Ce livret sera remis à la clientèle des hébergements et des parcs d’attraction, "en signe de bienvenue".

Les initiateur de ce projet espère que ce nouvel outil donnera un coup d’accélérateur au tourisme dans l’Eurométropole.

En se présentant comme un seul territoire et non plus comme trois régions touristiques distinctes, les partenaires "veulent bénéficier d’un regard neuf du touriste européen qui décide de se déplacer dans l’ensemble du territoire eurométropolitain, la forte proximité des pôles attractifs facilitant les déplacements".