La moitié des fédérations craint des licenciements

Plus de la moitié des fédérations et associations reconnues en Flandre redoutent une détérioration de leur situation financière dès 2015. Elles craignent devoir couper dans leurs effectifs en raison des économies planifiées par le ministre de la Culture, Sven Gatz (Open VLD), rapporte le quotidien De Standaard.

Le milieu associatif en Flandre tire la sonnette d’alarme. Plus de la moitié des fédérations et associations reconnues, qui sont membres du réseau de défense de la classe moyenne Verenigde Verenigingen, indiquent songer à un licenciement important de personnel au cours des 5 prochaines années, pour compenser leur baisse de revenus et l’augmentation des coûts.

La plupart des associations travaillent avec des bénévoles, qui sont souvent encadrés par du personnel administratif et des collaborateurs rémunérés.

Le quotidien De Standaard écrit ce vendredi qu’un sondage effectué par le réseau Vereningde Verenigingen révèle des peurs réelles. Ainsi, 70% des 60 organisations interrogées s'attendent par ailleurs à une aggravation de leur situation à la suite des économies planifiées par le ministre flamand de la Culture, Sven Gatz (Open VLD, photo).

Le cabinet du ministre Gatz a refusé tout commentaire tant que les négociations budgétaires sont encore en cours.