Les Belges qui ont fui en Zélande en 1914 recensés

Les archives de Zélande (Pays-Bas) ont créé une base de données qui reprend les noms de plus de 400.000 Belges qui ont fui leur pays pour aller s’installer en Zélande lorsque la Première Guerre mondiale a éclaté en août 1914. Des documents concernant ces réfugiés belges ont également été scannés et peuvent être consultés en ligne.

Le projet a été élaboré dans le cadre des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale. Une partie des centaines de milliers de réfugiés qui se sont rendus aux Pays-Bas à la suite de la chute d’Anvers le 10 octobre 1914 y sont maintenant cités par leur nom.

Ceci permet notamment aux membres de leurs familles de consulter des informations digitalisées.

"Les commémorations de la Première Guerre mondiale sont très prisées aussi aux Pays-Bas", explique Leo Hollestelle des archives zélandaises. Des proches des Belges qui ont fui en Zélande en 1914 peuvent maintenant consulter, par exemple, des documents concernant leur enregistrement et leur accueil. "Il peut s’agir de Belges, mais beaucoup de réfugiés sont restés finalement en Zélande et leur famille réside encore toujours aux Pays-Bas", précise Hollestelle.

Environ 550.000 Belges ont traversé la frontière entre la Flandre et la Zélande à la suite de la chute d’Anvers aux mains des soldats allemands. Nombre d’entre eux ont poursuivi leur route vers d’autres provinces néerlandaises, mais plusieurs dizaines de milliers de Belges sont restés en Zélande.

Le recensement mené par un comité d’aide en novembre 1914 révéla qu’il y avait près de 49.000 réfugiés. Mais le nombre réel de Belges qui séjournaient à l’époque en Zélande était probablement nettement supérieur.