Jacques Boël n'est pas le père de Delphine

Le père légal de Delphine Boël a réalisé un test ADN qui prouve qu'il n'est pas le père biologique de Delphine, révèle vendredi la RTBF sur son site internet. Jacques Boël a réalisé ce test il y a quelques semaines. Cette pièce sera versée au dossier lors de l'audience du 23 septembre au tribunal de première instance de Bruxelles.

Le test a été réalisé grâce à son ADN, celui de sa fille Delphine Boël et de la mère de celle-ci, Sybille de Sélys Longchamps.

Me Théodora Baum, l'un des conseils de Jacques Boël, a précisé à la RTBF les intentions de son client : "M. Boël a estimé qu'il était également temps pour lui de connaître la vérité. Pour cette raison-là, il a accepté de se soumettre à un test ADN et ce test a révélé que M. Boël n'est pas le père de Delphine. Et donc, à partir de là, il ne s'oppose plus à la demande de Mme Delphine Boël" de contestation de paternité.

Ce test est un préalable obligatoire, avant toute requête en paternité adressée à Albert II. Delphine Boël devait en effet d'abord contester la paternité de M. Boël avant de pouvoir tenter d'identifier son père biologique.

Contactés par l'agence Belga, Me Alain De Jonge, conseil de Delphine Boël, et Me Alain Berenboom, conseil d'Albert II, n'ont pas souhaité commenter cette information.