La VRT devra économiser 22 millions d’euros en 2015

Le nouveau gouvernement flamand l’avait annoncé : la VRT va devoir se serrer la ceinture. Il semble toutefois que l'effort sera plus pénible que prévu. En 2015, la radio-télévision publique flamande devra économiser 22 millions d’euros. D’ici 2019, pas moins de 39 millions d’euros devront être épargnés. Face au Parlement, le ministre flamand Sven Gatz a également annoncé que le budget alloué à la Culture sera pour sa part réduit de 5%.

Les craintes étaient sérieuses depuis la mise en place du nouveau gouvernement flamand mené par une coalition N-VA/CD&V/Open-VLD. Certains chiffres circulaient déjà quant au montant dont la VRT devra se passer à l'avenir. 

Cette fois, le couperet est tombé: le ministre Sven Gatz a annoncé que le service public flamand devra économiser pas moins de 39 millions d’euros lors des cinq prochaines années, dont 22 millions dès l'année prochaine. Lors des prochaines années, les moyens alloués par le gouvernement flamand ne seront en outre pas indexés. La VRT verra ainsi sa dotation réduite de 7% l'année prochaine, et de 12% en 2019. 

La direction et le conseil d’administration de la VRT se réuniront lundi prochain pour examiner l’impact de ces mesures d’économie et les moyens d’y parvenir. Une concertation avec les syndicats et le ministre flamand de la Culture, Sven Gatz (photo) est également prévue.

Lundi, la direction de la VRT avait indiqué que ces économies allaient immanquablement avoir un impact sur l’offre et le fonctionnement de l’institut public de radio-télévision.

De leur côté, les syndicats ont manifesté il y a deux jours devant le parlement flamand. "Si nous devons encore faire avec moins, il ne peut plus être question d’un institut de radio-télévision digne de ce nom", avait déclaré l’un des représentants de l’ACOD, Luc Vandenhoeck. Désormais, la nouvelle mission des syndicats sera sans doute de se battre pour épargner au maximum le personnel de la VRT qui risque de subir de plein fouet les conséquences de ces mesures. 

La VRT n’est pas la seule entreprise publique à devoir fournir de sérieux efforts lors des prochaines années. L’Office flamand de la naissance et de l’enfance "Kind & Gezin" et la société des transports en commun De Lijn sont également concernés.

Jonas Roosens

Le budget Culture réduit de 5%

Le ministre flamand de la Culture Sven Gatz a confirmé mercredi devant le Parlement que le gouvernement allait réduire les dépenses de Culture. Il a évoqué un ordre de grandeur de 5%.

"Détrompez-vous. Nous aimons la culture. Nous ne sommes pas des barbares de la culture mais il est exact que nous avons dû faire des choix douloureux, mais nécessaires", a commenté le ministre lors d'un débat où il a également laissé entendre que la radio-télévision publique VRT allait devoir économiser 17,8 millions d'euros en 2015.

Plusieurs grandes institutions, comme le musée MuHKA d'Anvers, l'Ancienne Belgique de Bruxelles et le centre culturel deSingel d'Anvers devront réduire leurs dépenses de 2,5%, les musées non-urbains de 4%, et les arts de la scène de 7,5%. Certains autres acteurs du secteur verront eux leur dotation fondre jusqu'à 20%.