Les négociateurs repoussent encore le volet budgétaire

Alors qu’en coulisses, on annonçait un dimanche crucial au niveau des négociations, et notamment du budget, les partis se réunissent pour la première fois depuis une dizaine de jour, sans avoir prévu d’aborder le sujet. Au programme, on retrouve toutefois les pensions, la sécurité sociale, l’emploi, l’économie et la fiscalité.

Les négociateurs de la N-VA, du CD&V, de l’Open VLD et du MR se réunissent ce dimanche autour des deux co-formateurs, Charles Michel (MR) et Kris Peeters (CD&V), dans un lieu sur lequel règne une certaine discrétion.

Ces derniers jours, ils auraient procédé à des contacts parfois bilatéraux, parfois trilatéraux, consacrés au travail budgétaire. En coulisses, d’aucuns estimaient que les négociateurs s’approchaient du dernier milliard d’euros à trouver.

Pourtant ce dimanche, le volet ne sera finalement pas abordé. On parlera pensions, sécurité sociale, emploi, économie et fiscalité. Les négociations ne pourraient donc éventuellement se terminer que plus tard dans la semaine.

Outre l'aspect budgétaire, les négociateurs d'une possible coalition gouvernementale suédoise doivent aussi encore trancher sur le répartition des portefeuilles ministériels. Depuis la désignation de Marianne Thyssen (CD&V) comme commissaire européenne, il est acquis que le prochain Premier ministre sera issu de la famille libérale. Charles Michel, qui est aussi président du MR, tient la corde pour le 16 rue de la Loi, selon les derniers pronostics.