La mission des F-16 en Afghanistan terminée

Les six avions belges de combat stationnés sans interruption depuis 6 ans à Kandahar ont effectué dimanche leur dernière mission, alors que l’Otan réduit progressivement ses forces d’Afghanistan. La Belgique s’apprête d’autre part à entrer en action contre les djihadistes de l’Etat Islamique, depuis la Jordanie.

Les six chasseurs-bombardiers F-16, déployés sur l'immense base aérienne de Kandahar ("Kandahar Airfield"), dans le sud afghan, ont réalisé leur dernière sortie dimanche, avant le retour planifié du personnel - environ 120 militaires - et des avions au cours de la semaine prochaine. Une précision donnée par un porte-parole militaire à l'agence Belga.

Ce détachement, chargé de fournir un soutien aérien rapproché ("Close Air Support") aux troupes terrestres de la force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf, dirigée par l'Otan), se trouvait à Kandahar depuis le 2 septembre 2008, avec des relèves de personnel tous les quatre mois (et tous les deux mois environ pour les pilotes).

Les chasseurs - au nombre de quatre d’abord, puis porté à six en août 2009 - ont effectué plus de 16.000 heures de vol au-dessus de l'Afghanistan, larguant régulièrement des bombes de 250 kilos à guidage laser et/ou GPS, ou tirant au canon sur des insurgés talibans. Cette mission était baptisée Opération "Guardian Falcon".

L'Otan doit mettre fin le 31 décembre à sa mission de combat en Afghanistan, mais prépare une mission de suivi, chargée de la formation de forces de sécurité afghanes baptisée "Resolute Support".

Un contingent belge à la composition quasi-identique se prépare à participer à l'intervention internationale contre l'Etat Islamique (ou "Daech") en Irak, en opérant au départ de la Jordanie voisine.