Redouane Melloul Khayari arrêté pour prise d'otage

Le parquet a confirmé l'information parue dans le quotidien La Dernière Heure, mardi, Redouane Melloul Khayari, impliqué dans une évasion en hélicoptère à la prison de Bruges en juillet 2009, a été placé sous mandat d'arrêt jeudi dernier et inculpé de prise d'otage et tentative d'extorsion. Son mandat a été confirmé lundi par la chambre du conseil.

Deux autres suspects âgés de 27 ans ont été placés sous mandat d'arrêt dans le cadre de ce dossier. Leur mandat a également été confirmé lundi.

Redouane Melloul Khayari, 42 ans, et ses deux complices, sont soupçonnés d'avoir enlevé un ressortissant néerlandais d'origine marocaine et de l'avoir séquestré à Bruxelles pour obtenir le paiement d'une rançon de plusieurs dizaines de milliers d'euros.

L'individu que l'on surnommait à la fin des années nonante l'"ennemi public n°1", a fait, par le passé, l'objet de multiples condamnations.

Il a déjà été condamné en 1991, puis en 1994 pour de nombreux braquages et pour l'attaque de la caserne de gendarmerie de Dampremy. Sous le coup d'un mandat d'arrêt international depuis le 16 août 1999, Melloul Khayari avait été grièvement blessé le 11 juillet 2002 à Molenbeek, alors qu'il avait été pris en chasse par la police. Il est alors condamné à neuf ans de prison pour six hold-ups et à deux ans fermes supplémentaires en 2005 pour une tentative d'assassinat datant de 1999.

En 2009, l'homme avait aidé à cacher les évadés de la prison de Bruges, dont son frère, Abdelhaq Melloul Khayari.

Redouane s'était donc vu infliger dix-huit mois de prison par le tribunal correctionnel de Bruges en 2010, une peine confirmée par la cour d'appel de Gand un an plus tard.