Anvers : une organisation de blanchiment d’argent démantelée

Une vingtaine de perquisitions ont été menées en début de semaine dans et aux alentours d’Anvers dans le cadre d’une enquête sur les activités d’une organisation internationale qui, depuis Israël, a blanchi pour des millions d’euros d’argent provenant de la vente de stupéfiants. Six suspects ont été arrêtés.

L’organisation internationale utilisait Anvers comme siège de ses activités illégales, mais les ordres provenaient apparemment d’Israël. Mardi et mercredi, les forces de l’ordre belges ont effectué 21 perquisitions en région anversoise. En Israël également, la police a effectué une vingtaine de perquisitions, qui ont permis d’appréhender 13 suspects et de saisir pour plus de 5,5 millions d’euros de biens et d’immobilier.

D’après le parquet d’Anvers, qui a travaillé en étroite collaboration avec la justice israélienne pendant l’opération, tout porte à croire que l’organisation travaillait avec son propre réseau de courriers.

Depuis l’automne 2013, elle aurait ainsi facilité le transport d’environ 5 millions d’euros en espèces, d’origine frauduleuse. L’argent, qui a été blanchi, proviendrait de cartels de la drogue en Amérique latine.

Six suspects ont été arrêté en région anversoise cette semaine et l’équivalent de plus de 250.000 euros a été saisi sur des comptes en banque.