Un réseau d’électricité belge détruit en Cisjordanie

L’organisation humanitaire britannique Oxfam accuse Israël d’avoir détruit un réseau de transport d’électricité construit dans un village de Cisjordanie avec l’aide financière de la Coopération technique belge. Le village est sans électricité depuis la destruction.

D’après Oxfam, les bulldozers de l'armée israélienne ont fait tomber lundi matin 70 pylônes électriques et détruit 4,5 kilomètres du réseau de transport d'électricité aménagé à Khirbet al-Tawil, un village de l'entité de Naplouse en Cisjordanie, grâce à l'aide financière de la Coopération technique belge.

Les dommages sont estimés à 70.000 dollars (soit 55.000 euros).

La Belgique va demander des explications à l'Etat hébreu, indiquent les quotidiens De Standaard et Het Nieuwsblad. "Mais ce n'est pas suffisant", estime Koen De Groof d'Oxfam-Solidarité. "La Belgique doit condamner cet acte publiquement et demander des indemnités à Israël".

L'Etat hébreu a déjà détruit des projets de développement financés par l'Italie et la France en Cisjordanie.