Philippe et Mathilde sur le pont à Anvers

Le roi Philippe et la reine Mathilde, accompagnés d'une dizaine d’officiels, ont inauguré, vendredi après-midi, le pont flottant sur l’Escaut. A partir de ce vendredi soir, plus de 100.000 personnes pourront traverser ce pont de la rive droite à la rive gauche du fleuve comme des milliers d’Anversois l’avaient fait, il y a cent ans, pour fuir les bombardement de la ville par les Allemands.

Le couple royal est arrivé à Anvers vers 12h 15. Philippe et Mathilde ont été accueillis par le bourgmestre Bart De Wever (N-VA) et par le gouverneur Cathy Berx.

Ils ont ensuite inauguré le pont flottant en compagnie du ministre-président flamand Geert Bourgeois (N-VA).

Ce pont avait été installé jeudi par des militaires belges et néerlandais en prévision du week-end de commémoration de la Première Guerre mondiale.

Il s’agit d’une réplique du pont flottant improvisé sur l’Escaut qui avait permis au gouvernement, aux troupes et aux citoyens anversois d’échapper aux Allemands en octobre 1914. Il s’agit d’une initiative du Centre anversois pour la paix.

"Avec ce pont, nous voulons monter le lien entre les peuples et entre les cultures, entre le présent et le passé et mettre en avant la problématique des réfugiés" a expliqué Gilbert Verstraeten du Vredescentrum.

Philippe et Mathilde ont traversé ce pont comme l’avait fait, il y a un siècle Josée Heyrman, âgée aujourd’hui de 105 ans.

"J’avais 5 ans à l’époque. Je n’avais pas peur. J’ai bien suivi les autres. Lorsque je me suis retrouvée au milieu du pont l’eau a commencé à le faire bouger. Alors j’ai eu peur et je me suis agrippée à ma sœur. Lorsque j’avais fini de traverser j’ai regardé derrière moi. J’étais fière" a confié Josée Heyrman.

Le pont flottant sera ouvert au public tout le week-end, mais inutile de se précipiter, tous les billets ont été vendus.