6% du territoire belge sous le niveau de la mer en 2100

Si l’on en croit une étude menée à partir de données satellitaires américaines, dont fait écho ce mercredi le quotidien Le Soir, la Belgique figure au 10e rang des pays les plus menacés par l’élévation du niveau de la mer, largement provoquée par le réchauffement climatique. D’ici la fin du siècle, quelque 6% de son territoire devraient ainsi passer sous le niveau de la mer.

D'après cette étude, 619.000 personnes résideront dans des zones situées en dessous du niveau de la mer en Belgique à la fin du siècle. Et si le rythme d'élévation s'accentue, ce serait 660.000 personnes qui habiteraient dans des zones à risque.

La Région flamande, considérant une hypothèse selon laquelle le niveau de la mer s'élèverait de 30 cm, a déjà lancé - pour un budget de 300 millions d'euros - un vaste plan de consolidation de la côte, comprenant le renforcement des digues et des plages ainsi que la mise en place de protections amovibles.

Globalement, 2,6% de la population mondiale, soit environ 177 millions de personnes - plus précisément 146 millions en Asie, 17 en Europe et 5 en Amérique du Nord - vivront dans une zone exposée à des "inondations chroniques" à la fin du siècle, d'après cette étude. Elle se base sur les données des services géologiques américains et sur les données du satellite Topex/Poséidon géré par la Nasa et la Cnes, l'agence française de l'espace.

Mais comme le démontre l'analyse, les pays les plus exposés aux conséquences du réchauffement climatique n'en sont pas forcément les plus responsables.