La répartition des compétences s’avère difficile

Au terme d’une réunion marathon, qui a pris fin ce jeudi à 8h du matin, les présidents du CD&V, de la N-VA, d’Open VLD et du MR - les partis qui forment la nouvelle coalition fédérale - ne sont pas encore parvenus à se mettre totalement d’accord sur la répartition des postes ministériels. Un nouveau contact est prévu ce jeudi, après les congrès de participation des 4 partis. L’accord devrait être finalisé vendredi.

Les présidents de la N-VA, du MR, du CD&V et d'Open VLD ont mis un terme à leur réunion marathon sur la répartition des compétences du gouvernement fédéral ce jeudi peu après 08h00. Selon certains, il y aurait un "accord de principe" sur les portefeuilles ministériels.

Cet accord doit être finalisé demain vendredi, probablement par des contacts téléphoniques qui devraient permettre au Premier ministre Charles Michel (MR) de prendre toutes les dispositions voulues en vue de la prestation de serment de samedi.

D'autres sources relativisent cet optimisme, soulignant que les présidents se sont quittés sans accord, mais aussi sans crise. Ils finaliseront les négociations après les congrès de participation, prévus ce jeudi.

Arrivé pour la réunion du Conseil du Mouvement réformateur, le chef de file de la délégation MR Didier Reynders (photo archives) a confirmé qu'il n'y avait pas d'accord global sur la répartition des compétences. C'est "compliqué" car il y a différents "équilibres" à trouver dans cette formule inédite avec trois partis néerlandophones et un parti francophone, a-t-il expliqué.

Chaque président de parti devait retourner devant ses instances pour faire le point, en Bureau puis en congrès. Selon Didier Reynders, le dénouement sur la composition du gouvernement pourrait intervenir "la nuit prochaine".

Nicolas Maeterlinck

L’accord de gouvernement scellé

Les négociateurs du gouvernement fédéral ont par contre terminé mercredi, peu après 23 heures, la dernière lecture de l'accord de gouvernement, qui devrait être présenté à la presse jeudi.

A l'issue de cette réunion, les présidents de la N-VA, du MR, du CD&V et d'Open VLD ont quitté la Chambre, pour se réunir à l'extérieur du Parlement en vue de s'accorder sur la répartition des compétences ministérielles entre les futurs partenaires de majorité. La réunion a donc duré jusqu’à 8h ce jeudi matin, mais sans accord.

La future équipe a jusque samedi, jour de la prestation de serment, pour s'accorder sur les noms des futurs ministres et leurs portefeuilles.