Le gouvernement Michel Ier a prêté serment

Peu après 10h ce samedi matin, le Premier ministre Charles Michel et ses 13 ministres et 4 secrétaires d’Etat de la coalition formée par le MR, le CD&V, la-N-VA et Open VLD ont prêté serment au Palais royal de Bruxelles entre les mains du roi Philippe. Ce dernier avait accepté peu avant la démission du gouvernement Di Rupo en affaires courantes. La cession des pouvoirs dans les divers cabinets ministériels a lieu également ce samedi.

Exactement 139 jours après les élections du 25 mai, les quatorze ministres et quatre secrétaires d'Etat du nouveau gouvernement de centre-droit ont tous juré "fidélité au Roi, obéissance à la Constitution et aux lois du peuple belge".

Charles Michel (photo) a été le premier à énoncer la formule, dans les trois langues nationales, suivi de ses vice-Premiers ministres Kris Peeters (CD&V, Emploi, Economie, Consommateurs), Jan Jambon (N-VA, Intérieur, Grandes Villes, Régie des bâtiments), Alexander De Croo (Open VLD, Telecoms, Poste, Coopération au développement, Agenda numérique) et Didier Reynders (MR, Affaires étrangères et européennes, Beliris, Institutions culturelles).

Les ministres Peeters, De Croo et Reynders ont prêté serment en néerlandais et en français, Jan Jambon uniquement en néerlandais.

Les autres ministres ont suivi, dans une ou deux des 3 langues nationales: les deux nationalistes flamands Johan Van Overtveldt (Finances) et Steven Vandeput (Défense et Fonction publique), les cinq libéraux francophones Willy Borsus (Classes moyennes), Hervé Jamar (Budget, Loterie nationale), Marie-Christine Marghem (Energie), Jacqueline Galant (Mobilité et SNCB) et Daniel Bacquelaine (Pensions), le démocrate-chrétien flamand Koen Geens (Justice) et la libérale flamande Maggie De Block (Affaires sociales et Santé). Cette dernière a ensuite déclaré, en serrant la main du roi : "Merci, Sire. C’était mon rêve".

Les quatre secrétaires d'Etat ont également prêté serment: les deux N-VA Theo Francken (Asile et Migrations) et Elke Sleurs (Lutte contre la fraude fiscale, Lutte contre la pauvreté, Egalité des chances, Politique scientifique), le CD&V Pieter De Crem (Commerce extérieur) et l'Open VLD Bart Tommelein (Lutte contre la fraude sociale, Protection de la vie privée).

Passation de pouvoirs

Peu auparavant, le Roi avait reçu en audience au Palais le nouveau Premier ministre Charles Michel (MR) et avait accepté la démission du gouvernement d'affaires courantes mené par Elio Di Rupo (PS, photo).

La nouvelle équipe gouvernementale a ensuite pris les traditionnelles photos de groupe sur les marches du Parlement (photo principale), avant que le Premier ministre sortant, Elio Di Rupo, ne remette vers midi à son successeur Charles Michel les clefs de sa résidence officielle, au 16, rue de la Loi (photo ci-dessous).

Au menu de ce samedi figurait aussi le premier conseil des nouveaux ministres, peu avant 13h, présidé par Charles Michel (2e photo ci-dessous).  Viendra ensuite la cession des compétences aux différents cabinets entre les ministres et secrétaires d’Etat sortants et leurs successeurs.

La présentation de l'accord de gouvernement au Parlement fédéral est prévue pour mardi.

Nicolas Maeterlinck
BELGA

Les quatre femmes du gouvernement fédéral

Sur les 18 ministres et secrétaires d'Etat du gouvernement Michel Ier, seules quatre sont des femmes (de gauche à droite): Jacqueline Galant (MR), Maggie De Block (Open VLD), Marie-Christine Marghem (MR) et Elle Sleurs (N-VA).