Droit à l’oubli : 5.000 Belges ont adressé une requête à Google

Près de 5.000 Belges ont adressé une requête de "droit à l'oubli" à Google, depuis que le géant américain propose aux internautes de remplir un formulaire en vue de supprimer des résultats les concernant de ses services de recherches. Au total, ces demandes concernent 15.000 références, dont la moitié environ a déjà été supprimée.
AP2012

Rien qu'en Europe, Google a déjà enregistré quelque 500.000 requêtes de suppression de résultats de recherches depuis le mois de mai, dont 170.000 ont été exécutées. Chaque jour, la société reçoit près de 1.000 formulaires, qui sont ensuite examinés par des experts.

Certains banquiers cités nommément sur la toile ont ainsi voulu faire oublier leurs déconvenues financières, mais ces demandes ont été refusées, selon Google.

Une victime allemande d'abus sexuel a, en revanche, obtenu gain de cause. Les robots de Google, qui domine très largement l'univers des moteurs de recherche, ne référencent désormais plus son nom sur les pages web incriminées.