Jan Jambon condamne l'exploitation de ses propos sur la collaboration

On ne peut justifier la collaboration, a tenu à préciser lundi le vice-premier ministre N-VA, Jan Jambon, après la polémique que ses propos sur la collaboration ont suscitée. "La collaboration a été une erreur. J'ai toujours été clair à ce sujet. A aucun moment je n'ai soutenu la collaboration de quelque manière que ce soit. On ne peut pas justifier la collaboration. Ce fut une erreur historique avec de lourdes conséquences", a déclaré M. Jambon dans un communiqué adressé à l'Agence Belga.

"Je condamne l'exploitation malhonnête de mes propos par certaines personnes. Si la mauvaise compréhension de mes propos a pu blesser, je le regrette", a-t-il ajouté.

Plusieurs partis francophones ont demandé au premier ministre, Charles Michel, de prendre ses distances avec les déclarations qu'a faites le vice-premier ministre dans la presse.

Le ministre nationaliste flamand est revenu dans un entretien accordé à "La Libre Belgique" et à "La Dernière Heure" sur sa participation à une réunion de nostalgiques du Front de l'est il y a plus de dix ans.

Il parle de "fait divers" et qualifie la collaboration avec l'occupant allemand d'"erreur" mais juge toutefois qu'il faut prendre les choses avec du recul.

"C'est plus facile à dire après. Les gens qui ont collaboré avec les Allemands avaient leurs raisons. Moi, je ne vivais pas à cette époque-là", a-t-il commenté.