De Wever: "Les critiques des francophones ne sont que foutaises"

Le président de la N-VA, Bart De Wever, s’est montré peu affecté par les critiques de plusieurs partis francophones sur la présence de Theo Francken et Ben Weyts à l’anniversaire de l’ancien collaborateur Bob Maes, et sur les propos tenus par Jan Jambon au sujet de la collaboration. A ses yeux, il ne s’agit que de "foutaises".

Bart De Wever se trouve actuellement à Shanghai dans le cadre d’une mission économique. Le président des nationalistes flamands ne voulait la rater pour rien au monde. Sur place, il qualifie d’ores et déjà cette mission de "grand succès".

Dans un entretien accordé ce mardi matin à l’émission "De ochtend", sur Radio 1, le chef des nationalistes flamands a déclaré ne pas avoir envie de réagir sur le "spectacle" qui s’est tenu mardi lors de la déclaration gouvernementale de Charles Michel à la Chambre. Le nouveau Premier ministre a dû faire face à une opposition déchainée demandant des explications quant aux accointances de Jan Jambon et Theo Francken avec la collaboration nazie.

Bart De Wever a tenu à rapidement balayer la critique : "je n’ai pas très envie de réagir sur cette sorte de foutaise qui occupe les esprits côté francophone", a-t-il fait savoir.

Le bourgmestre d’Anvers a préféré se pencher sur sa mission en Chine. "Jusqu’à présent, c’est un grand succès", a-t-il déclaré. "Ici, un bourgmestre représente encore quelque chose, et des portes s’ouvrent alors que dans d’autres cas elles resteraient fermées pour nos entreprises".

Un concurrent à la présidence de la N-VA

On sait désormais que Bart De Wever aura un adversaire lors des prochaines élections au sein de la N-VA. Il s’agit de Geert Vertongen, actuel président de la section N-VA de Diepenbeek (Limbourg) et ancien porte-parole des pilotes à l’époque de la faillite de la Sabena.

Bart De Wever, considéré comme intouchable à ce poste, encourage cette candidature. "Il vaut mieux qu’il y ait un autre candidat. Je n’ai pas l’ambition d’être président de parti à vie", a-t-il souligné.