Nuisances aériennes : accord sur le retour aux anciennes routes

Les routes de vol de et vers l’aéroport de Zaventem seront à nouveau modifiées. Le Conseil des ministres invite en effet Belgocontrol, l’entreprise publique chargée du contrôle du trafic aérien, à rétablir les routes à l’est de Bruxelles, datant d’avant le Plan de l’ancien Secrétaire d’Etat Melchior Wathelet (CDH).

Le Conseil des ministres a approuvé ce jeudi une instruction ministérielle que la nouvelle ministre de la Mobilité, Jacqueline Galant (photo), a adressée à Belgocontrol afin de supprimer les routes aériennes survolant intensivement la zone du canal et l'est de Bruxelles (soit une partie des communes de Schaerbeek, Etterbeek, Auderghem, Watermael).

Ce "moratoire" vise à en revenir aux anciennes routes le long de la balise de Huldenberg, dans la périphérie est de la capitale, datant d’avant le Plan de l’ancien Secrétaire d’Etat à la Mobilité Melchior Wathelet

Fin juillet dernier, le tribunal de première instance de Bruxelles avait d’ailleurs ordonné de cesser d’utiliser deux des routes prévues dans le plan de survol de la capitale par les avions - aussi appelé le Plan Wathelet. Le tribunal donnait 3 mois à l’Etat belge pour s’exécuter, sous peine d’astreintes de 50.000 euros par jour.

Pour des raisons de sécurité, il faudra environ 30 semaines pour que ces anciennes routes, qui datent d'avant le 6 février 2014, puissent à nouveau être suivies.

"En prenant cette instruction, le gouvernement réalise ainsi une première étape parmi les mesures promises dans l'accord de gouvernement", indique un communiqué de la ministre Galant. Pour la suite, la ministre de la Mobilité promet une "large consultation" et un "examen" approfondi avant de prendre des mesures "structurelles".