Alerte à la poudre suspecte au consulat de Belgique en Turquie

Des équipes de sécurité turques sont intervenues vendredi à Istanbul dans les consulats du Canada, de Belgique et d'Allemagne, trois pays membres de la coalition antijihadiste, destinataires de lettres contenant une poudre suspecte, ont annoncé les autorités.
A2012

Une personne qui travaille au consulat canadien a été "directement exposée" à cette substance qui était toujours en cours d'analyse vendredi après-midi, a indiqué l'agence turque de gestion des situations d'urgence (Afad).

Des hommes de l'Afad portant des masques à gaz et des tenues de protection contre les risques chimiques se trouvaient toujours vendredi après-midi dans les locaux des consulats allemand et belge pour des opérations de décontamination, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Les trois consulats ont été fermés au public et placés sous la surveillance de la police. Aucune information n'a été communiquée par les autorités turques sur les expéditeurs de ces enveloppes contenant de la poudre jaune, ont rapporté les médias locaux.

L'alerte a entre-temps été levée, rien n'indique jusqu'à présent qu'il s'agisse d'une substance dangereuse. L'enquête et les analyses se poursuivent, d'après les Affaires étrangères belges.

Cette alerte intervient alors que de nombreux pays occidentaux ont renforcé leurs mesures de sécurité contre d'éventuelles menaces émanant du groupe jihadiste de l'Etat islamique (EI), qui assiège depuis un mois la ville syrienne kurde de Kobané, à proximité de la frontière turque.