La Belgique s’engage à l’échange automatique d’informations fiscales

Le ministre des Finances, Johan Van Overtveldt (N-VA) doit signer ce mercredi à Berlin l’accord multilatéral sur l’échange automatique d’informations fiscales.

Une cinquantaine de pays, dont la Belgique, doivent s'engager mercredi à Berlin à un échange automatique d'informations fiscales d'ici 2017-2018, avancée majeure dans la lutte contre l'évasion et la fraude qui leur font perdre des centaines de milliards d'euros. 

"L'accord aidera le gouvernement belge à appliquer sa nouvelle taxe de transparence", s'est réjoui le ministre des Finances, Johan Van Overtveldt (N-VA).

"Les chances structurelles de frauder le fisc disparaissent. (...) L'ère du secret bancaire est terminée", se félicite-t-on au ministère allemand des Finances, qui héberge mardi et mercredi la réunion du Forum mondial sur la transparence et l'échange d'informations.

Celui-ci réunit 122 Etats et juridictions membres, ainsi que l'Union européenne.

L'enjeu est de taille: quelque 5.800 milliards d'euros seraient dissimulés dans les paradis fiscaux, soit un manque à gagner de 130 milliards par an pour les administrations fiscales du monde entier, selon l'économiste Gabriel Zucman, spécialiste de la fraude fiscale.

L'accord multilatéral qui doit être signé est basé sur des critères définis par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Il permet à un groupe d'une cinquantaine de pays ('early adopters') d'adopter sans tarder l'échange automatique d'informations fiscales.
"Cet accord renforcera la transparence.

C'est une étape importante au niveau de l'échange de renseignements et de lutte contre la fraude. Il constituera en outre un appui important pour la mise en oeuvre de la taxe de transparence prévue dans l'accord de gouvernement", souligne dans un communiqué Johan Van Overtveldt.

Cette taxe viserait les revenus financiers logés dans des véhicules opaques étrangers (trusts, fondations, etc). Le gouvernement espère qu'elle rapportera plusieurs dizaine de millions d'euros.