Paul Put échappe à la prison

L'actuel sélectionneur du Burkina Paul Put a bénéficié de la clémence des juges du tribunal correctionnel de Bruxelles. L’ancien entraîneur du SK Lierse a été condamné à deux ans de prison avec sursis pour son rôle dans l’affaire des matchs truqués. Il y a quatre mois, il avait été condamné à deux ans effectifs.

L'homme de 58 ans avait été condamné par défaut le 13 juin dernier devant la 69ème chambre du tribunal correctionnel de Bruxelles, à deux ans de prison pour son rôle dans l'affaire des matchs truqués, dite "affaire Yé".

Paul Put avait fait opposition à sa condamnation.
A présent, sa peine a été ramenée à deux ans avec sursis et une amende de 11.000 euros.

Selon le tribunal, Paul Put a joué un rôle indispensable dans la stratégie de Zheyun Yé et a commis une fraude à grande échelle.
Paul Put qui entraîne aujourd'hui l'équipe nationale du Burkina Faso ne devra donc pas aller en prison.

L'avocat de Paul Put a plaidé l'acquittement de ce dernier au motif que le délai raisonnable pour être jugé était dépassé. Il avait également soutenu qu'il y avait eu contrainte irrésistible parce que son client avait été menacé de mort par Zheyun Ye pour qu'il accepte de truquer les matches.

Le tribunal a écarté ces arguments, constatant notamment que les menaces de l'homme d'affaires chinois à l'encontre de Paul Put avaient commencé plusieurs semaines après qu'aient eu lieu les premières rencontres truquées.