Près de 3.000 manifestants contre l'EI à Bruxelles

Près de 3.000 personnes ont participé samedi après-midi à Bruxelles à une manifestation contre l'État dit "islamique" (EI). Elles ont notamment appelé à une solidarité internationale avec les combattants kurdes, seule alternative démocratique au Moyen-Orient, selon elles.

Les manifestants sont partis de la Gare du Nord vers 14h00 et ont marché en direction du rond-point Schuman. Ils ont notamment rappelé le cas de la ville syrienne de Kobane, située en territoire kurde à la frontière de la Turquie et qui subit depuis septembre dernier une importante offensive des djihadistes de l'EI.

"Nous appelons la communauté internationale à soutenir la lutte kurde au Rojava (ou Kurdistan syrien) dont Kobane est un canton. Des représentants kurdes, arabes, assyriens, chaldéens, arméniens et turkmènes ont proclamé de facto un gouvernement d'autonomie démocratique au Rojava en novembre 2013", a indiqué Peter Perrem, soutien du Congrès National du Kurdistan (KNK), à l'origine de la manifestation.

"Le projet du Rojava propose une vision démocratique, multi-ethnique, pluri-confessionnelle unique au Moyen-Orient, à l'opposé de celui imposé par l'EI. Rojava est organisé en trois cantons, gouvernés par un système d'assemblées populaires. Les principes qu'il défend sont principalement l'autogestion, l'émancipation des femmes, l'anti-capitalisme et l'écologie politique", a-t-il ajouté.