Incroyable égalisation d'Anderlecht contre Arsenal

Mené 3-0 à l'heure de jeu, Anderlecht a créé l'exploit et arraché un incroyable partage 3-3 sur la pelouse d'Arsenal, mardi dans le cadre de la quatrième journée de la Ligue des Champions. La remontée bruxelloise est signée Vanden Borre (61e et 73, sur penalty) et Mitrovic (90e).

Arsenal, rejoint à la 90e minute par Anderlecht après avoir mené 3-0, a laissé passer l'occasion de se qualifier en 8e de finale de la Ligue des champions dès la 4e journée.

Ce n'est finalement que justice pour les Belges, eux-mêmes battus aussi tardivement à l'aller par les Gunners, mais cela ne fait pas les affaires des Londoniens qui se voyaient déjà sortir la tête haute des poules pour la 15e fois d'affilée. Avec sept points, et cinq d'avance sur les Mauves(3), ils ont encore de la marge mais ils retardent l'échéance, et il leur sera très compliqué de finir devant Dortmund (12 points).

Les Anglais ne peuvent pourtant s'en prendre qu'à eux-mêmes, ou plutôt à leur défense, dont la mauvaise prestation tout au long de la rencontre a longtemps été masquée par le show du Chilien Sanchez.

Contre des Mauves très généreux derrière, les Londoniens ont en effet commencé en dominateurs devant mais ont fini fébriles derrière. Après avoir permis à Welbeck d'obtenir un penalty transformé par Arteta (24), Sanchez, désormais pointé à 11 buts cette saison, a fait le break tout seul comme un grand.

Stoppé illicitement à l'entrée de la surface, l'ex-Barcelonais, qui avait déjà touché le poteau (22), s'est fait justice en reprenant son coup franc qui avait été contré (29).

Alors que les occasions n'ont pas manqué de gagner pour la première fois un quatrième match cette saison, quel dommage que Welbeck, à la différence d'Oxlade-Chamberlain (58), n'ait pas non plus saisi l'occasion de retrouver le chemin du but pour couler les Belges, sous des trombes d'eau...

Mais la confiance s'est soudainement évaporée avec un premier but de Vanden Borre, certes en position de hors-jeu (61), puis un second du même, sur penalty (73). Devant un adversaire longtemps ridiculisé, la défense des Gunners a eu du mal à rester sérieuse et n'a pu se reconcentrer quand la température est remontée, et Arsenal s'est donc fait rejoindre sur une dernière tête de Mitrovic (90 - photo).

L'équipe de Besnik Hasi, leader de son championnat malgré un triste automne qui l'a vu gagner un seul de ses huit derniers matches, reste plus que jamais en lice, sinon pour une qualification qui serait quasiment historique, du moins pour finir 3e et basculer en C3.

Le 26 novembre, Anderlecht recevra Galatasaray dans le match décisif pour la troisième place permettant d'être reversé en Europa League.