Coene et Maystadt candidats à un haut poste européen ?

D’après le quotidien allemand Handelsblatt, le gouverneur de la Banque Nationale de Belgique, Luc Coene (photo principale), et l’ancien président de la Banque européenne d’investissement, Philippe Maystadt, seraient candidats à la direction du fonds chargé de démanteler les banques à la dérive dans le cadre de l’union bancaire européenne. Elke König, patronne du gendarme boursier allemand, serait également candidate.

La Commission européenne a arrêté une liste de trois personnes pour prendre la tête du fonds de résolution européen qui sera créé en 2016, si l’on en croit des sources proches du gouvernement allemand citées ce vendredi par le quotidien Handelsblatt.

Elke König, directrice de l'autorité allemande des marchés financiers, Luc Coene, gouverneur de la Banque nationale de Belgique, et Philippe Maystadt, ancien directeur de la Banque européenne d'investissement (BEI) de 2000 à 2011, figureraient sur cette liste.

Deuxième pilier de l'union bancaire européenne en phase de mise en place, le mécanisme dit "de résolution" prévoit la mise en place d'un fonds chargé d'accompagner les faillites bancaires. Financé par les banques, il devra disposer de 55 milliards d'euros d'ici 2024, mais le niveau de la participation des secteurs bancaires de chaque pays n'a pas encore été fixé.

L'accession d’Elke König (60 ans) à ce poste permettrait à l'Allemagne d'envoyer une deuxième femme dans les instances de l'union bancaire. Sabine Lautenschläger, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE), est la vice-présidente du mécanisme européen de supervision bancaire, dont l'institution de Francfort vient de prendre les rênes cette semaine.

Les candidatures du Gantois Luc Coene (67 ans) - qui est ministre d’Etat et gouverneur de la Banque nationale depuis 2011 - et de Philippe Maystadt (66 ans, photo) - ministre d’Etat, ancien ministre des Finances notamment et président de la BEI pendant 11 ans - interviennent alors que la banque franco-belge Dexia, durement frappée par la crise financière et celle des dettes publiques, est toujours en voie de démantèlement. Elle pourrait être accompagnée vers l'extinction par le futur fonds de résolution européen.

Le futur du directeur du fonds européen doit être nommé par la Commission européenne à Bruxelles, avant d'être approuvé par le Parlement à Strasbourg.