Plainte contre Yvan Mayeur pour négligence grave

Le syndicat policier Sypol a déposer une plainte ce mercredi contre le bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur (PS) et les chefs de corps chargés de superviser la sécurité lors de la manifestation nationale de jeudi dernier, au terme de laquelle plus d'une centaine d'agents ont été blessés, révèle Het Laatste Nieuws mercredi.
Jonas Roosens

"Des agents de police ont été pris à partie par des manifestants en colère pendant quarante minutes, alors qu'ils demandaient des renforts qui ne leur ont jamais été accordés. De sorte qu'ils ont tous été blessés", déplore le syndicat, selon qui "la responsabilité du bourgmestre et des chefs de corps est clairement engagée".
C'est pourquoi le Sypol déposera plainte ce mercredi au parquet de Bruxelles.

De son côté Geert Cockx, président national du syndicat de police SNPS estime que le dépôt d’une plainte pénale est à ce stade un mesure trop radicale et de trop grande envergure".

Il comprend que le syndicat Sypol veut obtenir des réponses et désigner un responsable mais le SNPS veut pour cela emprunter d’autres voies.

"En tant qu’organisation syndicale représentative, nous nous trouvons à la table de négociation avec les différentes parties concernées. Nous allons poser des questions auxquelles le bourgmestre devra répondre. Nous pourrons donc obtenir les information nécessaire via les structures classiques de concertation. Sypol qui n’est pas une organisation syndicale représentative ne se trouve pas à la table des négociations, c’est sans doute la raison pour laquelle il emprunte d’autre voies".

Le ministre de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA) avait déjà demandé une enquête après avoir pris connaissances des informations selon lesquelles des agents de police auraient reçu l’instruction de ne pas venir en aide à leurs collègues en difficulté lors des violences qui ont émaillé la manifestation de jeudi dernier.

"Si c’est vrai, c’est une affaire sérieuse", a-t-il déclaré dimanche à la VRT.