La N-VA, le CD& V et l’Open VLD veulent rebaptiser la province d’Anvers

Les partis flamands de la majorité la N-VA, le CD&V et l’Open VLD veulent rebaptiser la province d’Anvers (Antwerpen) en Brabant central (Midden-Brabant). Selon eux, ce serait un nouveau nom logique, maintenant qu'Anvers et Gand peuvent s'affranchir de la tutelle provinciale, en tant que grandes villes, conformément à l'accord gouvernemental flamand. Il serait dès lors absurde, selon ces partis que la province conserve le nom d’Anvers.

"L’accord gouvernemental flamand permet aux grandes villes comme Anvers et Gand de s’affranchir totalement des provinces. En pratique cela signifie qu’Anvers peut sortir du champ d'application provincial. Afin d'éviter toute confusion, cette évolution est le bon moment pour donner un nouveau nom à notre province", expliquent les chefs de groupe Kris Van Dijck (N-VA), Koen Van den Heuvel (CD&V) et Bart Somers (Open VLD) dans un communiqué de presse.

"Si nous prenons la province d’Anvers sans la ville d’Anvers, cela semble évident de donner un autre nom à la province, ce qui sera aussi plus clair pour les citoyens".

"Le nom qui nous semble le plus évident est celui de Brabant central. Puisque cette province est située entre la province néerlandaise de Brabant du Nord et des provinces belges du Brabant flamand et wallon.

Selon les trois parlementaires, "Midden-Brabant" est en outre une "référence historique qui représente bien plus la diversité de notre région que le nom de la plus grande ville de Flandre".

Pour certaines parties de la province, il n'est, selon eux, pas toujours évident de s'identifier à la province d'Anvers. Ils entendent mettre ce sujet à l'agenda du Parlement flamand, à l'occasion de la présentation des lettres d'intention des ministres du gouvernement Bourgeois.
 

"Anvers doit rester Anvers"

La Gouverneure d’Anvers Cathy Berx (photo) se dit étonnée par la proposition de changer le nom de sa province en Brabant-central. Elle souligne que les noms des provinces sont inscrits dans la Constitution.

Dans l’article 5 de la Constitution, on peut lire que la Région flamande comprend les provinces suivantes : Anvers, le Brabant flamand, la Flandre occidentale, la Flandre orientale et le Limbourg. "Donc pour la Constitution, la province d’Anvers doit conserver son nom".

"Le Parlement flamand ne peut pas réviser la Constitution", ajoute Cathy Berx.

Toute révision du texte constitutionnel doit, en effet, obéir à une procédure définie par l’article 195 de la Constitution.

Une des règles inscrites au cœur de cette procédure procède de la volonté de répartir les révisions constitutionnelles sur deux législatures : dans un premier temps, une liste de dispositions sont déclarées révisables, ce qui a pour effet d’entraîner une dissolution des Chambres, donc d’entraîner des élections; dans un second temps, les nouvelles Chambres législatives sont habilitées, avec le pouvoir exécutif, à modifier les dispositions figurant dans la déclaration de révision.
 

Nicolas Maeterlinck