Un redémarrage éventuel jugé "prématuré"

L'Agence fédérale de Contrôle nucléaire (AFCN) a qualifié de "prématuré" l'éventuel redémarrage de Doel 3 et Tihange 2 à la fin de l'hiver. L'autorité de sûreté n'a pas encore reçu le dossier complet sur les fissures présentes dans les deux réacteurs et n'a pas l'intention d'être mise sous pression, a prévenu la porte-parole Nele Scheerlinck jeudi sur les ondes de la VRT.

Les réacteurs de Doel 3 et Tihange 2 sont à l'arrêt depuis mars en raison de microfissures présentes dans leur cuve. Le groupe GDF Suez a annoncé mercredi vouloir redémarrer les deux réacteurs pour la fin de l'hiver.

L'Agence estime cela vraiment "prématuré". "Nous attendons le dossier et ne pouvons donc absolument pas encore nous prononcer", a expliqué Nele Scheerlinck qui précise qu'il y a encore beaucoup d'étapes qui doivent être accomplies pour qu'il soit question d'un éventuel redémarrage.

GDF Suez un peu trop optimiste.

De plus, l'AFCN ne veut pas se précipiter. "Dans l'intérêt de la sécurité, nous allons vraiment prendre le temps de tout analyser. L'Agence ne va pas se mettre la pression. La seule chose qui nous importe est la sécurité nucléaire. Les réacteurs ne seront pas redémarrés sans le feu vert de l'AFCN", a-t-elle encore assuré.

GDF Suez a ensuite tenu à nuancer ses propos et indique à présent "espérer" pouvoir relancer les deux unités à ce moment-là, a précisé le porte-parole du groupe énergétique français. Les termes employés dans la publication de ses résultats trimestriels seraient ainsi un peu trop optimistes.

Le fournisseur d'énergie précise maintenant que le terme choisi n'était pas correct et que celui d'"espérer" est plus approprié.

GDF Suez évoque maintenant le 1er avril

Dans une nouvelle communication diffusée sur son site de déclaration de transparence, GDF Suez indique que les réacteurs Doel 3 et Tihange 2 seront relancés le 1er avril 2015, sous réserve de l'approbation de l'AFCN.

Le groupe énergétique espère pouvoir transmettre le rapport d'enquête à l'Agence fédérale de Contrôle nucléaire (AFCN) avant le début de la saison hivernale, explique un porte-parole d'Electrabel.

Dans la déclaration diffusée jeudi, GDF Suez a pour la première fois proposé une date concrète pour cette opération en citant le 1er avril.