La Belgique assume la présidence du Conseil de l’Europe

L’Azerbaïdjan a transmis jeudi soir la présidence du comité des ministres du Conseil de l’Europe à la Belgique. L’organisation inter-gouvernementale rassemblant 47 Etats membres est chargée de veiller notamment sur la protection des droits de l’Homme et le renforcement de la démocratie. La Belgique veut mettre l’accent sur la crise entre l’Ukraine et la Russie. Le ministre des Affaires Etrangères Didier Reynders (MR) se rendra à Moscou et Kiev en décembre.

Le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders a assisté jeudi à plusieurs événements officiels à Strasbourg, où se trouve le siège du Conseil de l'Europe. Dans son discours d'introduction prononcé devant le comité des ministres, Reynders a rappelé que l'Europe "connaît la crise la plus grave depuis la fin de la guerre froide", ce qui met en lumière "le rôle crucial du Conseil de l'Europe".

Conséquence de la crise économique, "ces citoyens adhèrent à des idées et croyances extrémistes et remettent en question nos valeurs fondamentales. Intolérance, discrimination, xénophobie, antisémitisme et néonazisme sont devenus presque banals", a constaté le chef de la diplomatie belge.

La crise entre l'Ukraine et la Russie occupe également le devant de la scène. Didier Reynders (photo) a annoncé qu'il se rendrait à Kiev et à Moscou du 7 au 9 décembre. La présidence belge accordera aussi une attention particulière à la prévention des discours haineux, notamment sur les réseaux sociaux. Elle organisera une conférence à ce sujet.

Didier Reynders a dit souhaiter une présidence belge "au service du Conseil de l'Europe, au service des Etats membres, mais avant tout au service du citoyen européen". Après la remise des clefs du Conseil de l'Europe par la délégation azérie jeudi midi, le ministre et la délégation belge ont inauguré une exposition des photos "Birth Day" de Lieve Blancquaert, au son d'un groupe folk jazz belge.

Le ministre Reynders a ensuite emprunté un tram aux couleurs de la présidence belge pour rejoindre la mairie de Strasbourg, où le drapeau belge a été hissé au son de l'hymne national. La Belgique sera le pays d'honneur du célèbre marché de Noël de Strasbourg qui s'ouvre dans deux semaines.

Nicolas Maeterlinck