Bart De Wever réélu président de la N-VA avec 91% des voix

S’il aime à répéter qu’il ne compte pas éternellement demeurer président de la N-VA, l’homme fort des nationalistes flamands peut désormais entamer son quatrième mandat à la tête du parti. Bart De Wever a été réélu ce samedi, recueillant pas moins de 91% des suffrages exprimés. Son seul et unique adversaire, Geert Vertongen, ancien pilote de la Sabena et président de la section de Diepenbeek du parti, n'en a engrangé que 9%, a indiqué le conseil de parti samedi.

Avec ce plébiscite, M. De Wever peut entamer son quatrième mandat à la tête du parti nationaliste flamand. Les 40.000 membres de la formation nationaliste avaient jusqu'au 10 novembre pour exprimer leur suffrage, soit par courrier, soit par voie électronique.

Agé de 43 ans, M. De Wever occupe la présidence de la N-VA depuis 2004. Statutairement, le président de la N-VA ne peut exercer que deux mandat présidentiel, mais il avait déjà reçu en 2011 une dérogation, ce qui s'est à nouveau produit pour ce scrutin.

L'intéressé avait justifié sa candidature en raison de la "phase de transition" que son parti traverse en raison de sa participation à deux gouvernements (régional flamand et fédéral), ce qui a conduit pas mal de candidats potentiels à sa succession vers un poste ministériel, selon lui.

Une fois les résultats du scrutin dévoilés, Bart De Wever a félicité Geert Vertongen. "Il a mené une campagne digne lors de laquelle il a attiré l’attention sur un certain nombre de soucis. Je vais continuer à travailler sur une partie de ces points", a-t-il fait savoir.

Ce mandat sera-t-il le dernier ?

L'objectif de Bart De Wever est de mener son parti vers "des eaux plus calmes". "Nous avons besoin en tant que parti de stabilité et de continuité. Nous ne pouvons pas consumer nos talents avant qu'ils n'aient pu faire leurs preuves", a-t-il défendu.

En 2004, Bart De Wever avait été élu président de la N-VA avec 95% des voix. Son score atteindra les 98,89% en 2008. Réélu en 2011 avec 99,35%, le chef nationaliste avait alors formulé l'espoir que ce mandat présidentiel serait le dernier pour lui.

Reconduit samedi pour un quatrième mandat, il a voulu rassurer ses troupes. "Je n'ai pas l'intention de rester éternellement président". Bart De Wever assumera cette fonction lors des trois prochaines années.