"Moins d’affaires de crime organisé devant les assises"

Le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) veut réduire le nombre d’affaires portées devant le jury populaire. Celui-ci est à ses yeux davantage indiqué pour des affaires de crimes passionnels. Invité sur le plateau de la VRT, le ministre a en outre exprimé son désir de restaurer la confiance des citoyens en la justice.

Lors de crimes passionnels, les assises sont selon lui utiles "car un jury populaire sait mieux que quiconque ressentir ce qui a pu animer une personne à commettre un tel crime", a-t-il indiqué lors de l’émission dominicale ‘De zevende dag’ (VRT).

"Pour la criminalité organisée et le terrorisme, je pense personnellement que le jury populaire est moins approprié parce que les gens ont peur de siéger, et parce qu’une grande expertise est exigée", a-t-il ajouté.

Koen Geens (photo) a en outre exprimé son désir de restaurer la confiance des citoyens en la justice.

"La confiance est partie par conteneurs entiers. Je vais essayer de la rapporter par brouettes, par camionnettes, par camions", a-t-il illustré.

Pour ce faire, il convient avant tout à ses yeux de restaurer la confiance dans la politique. Le ministre a par ailleurs affirmé sa volonté de réduire de moitié avant la fin de l'année les quelque 45.000 factures non réglées par la justice, représentant 136 millions d'euros.