"La mission princière à Singapour est un succès"

Alors que la mission économique belge emmenée par la princesse Astrid en Malaisie et à Singapour prenait fin ce vendredi, le Secrétaire d’Etat au Commerce extérieur Pieter De Crem (CD&V) a souligné que les missions princières sont une plateforme unique pour les entreprises belges. Le ministre-président flamand Geert Bourgeois (N-VA) veut pour sa part élaborer une stratégie, en collaboration avec l’agence Flanders Investment and Trade (FIT), pour favoriser l'exportation de PME flamandes à l’étranger.

Le Secrétaire d'Etat au Commerce extérieur Pieter De Crem (photo) a estimé ce vendredi que la mission princière qui s'achevait à Singapour pouvait être qualifiée de succès. "La raison d'être de ces missions princières a une nouvelle fois été prouvée. La présence de la princesse Astrid permet d'ouvrir des portes avec un cash-refund immédiat". Quelque 300 participants ont accompagné cette mission.

"La formule de la mission économique princière a une nouvelle fois prouvé son utilité. Les missions sont une plate-forme unique pour les entreprises, petites et grandes", estime De Crem.

Le Secrétaire d'Etat ne s’est pas prononcé sur la décision du ministre-président flamand Geert Bourgeois (N-VA) de ne plus financer que deux missions princières par an, au lieu de quatre. "Les missions princières sont particulièrement appréciées par les entreprises", soutient cependant Pieter De Crem. Il se montre favorable à l’idée d’ajouter un volet économique à certaines visites d'Etat.

Peter Vyncke, PDG de la société homonyme, avait critiqué vendredi le fait que ce sont souvent les mêmes entreprises et mêmes personnes qui participent aux missions économiques, au détriment de nouvelles entreprises qui se lancent dans l'exportation. "Si c'est un problème, nous devons y remédier", a répondu Pieter De Crem. Le Secrétaire d'Etat envisage de rencontrer lui-même les différents gouverneurs provinciaux pour les sensibiliser au commerce extérieur.

BELGAIMAGE

"Beaucoup d’opportunités pour les entreprises flamandes"

Geert Bourgeois (photo, à dr.), qui participait à sa première mission princière en tant que ministre-président flamand, ne voit pas d'un bon œil l'initiative du Secrétaire d'Etat fédéral. "La sensibilisation des petites et moyennes entreprises à l'exportation est une tâche de l'agence Flanders Investment and Trade", a-t-il fait valoir.

Bourgeois, qui s'est montré satisfait de la mission économique à Singapour et en Malaisie à laquelle ont pris part 70 entreprises flamandes, a l’intention de se concerter avec l’agence FIT pour encourager encore davantage les entreprises flamandes à se profiler à l’étranger.

"Lors de la mission en Asie du sud-est, il est apparu que nos entreprises sont bien connues et appréciées. Ce fut encore le cas ce vendredi pendant la visite à Katoen Natie, Deme et Vyncke", a commenté le ministre-président. Il souhaite faciliter la tâche des PME qui veulent tenter de s’exporter.