Affaire Béatrice: le suspect inculpé pour enlèvement, viol et meurtre

L'homme interpellé mardi après-midi dans le cadre du décès de Béatrice Berlaimont a été placé mercredi sous mandat d'arrêt. Il est inculpé de l'enlèvement, de la séquestration, du viol et du meurtre de Béatrice Berlaimont.

L'homme âgé de 26 ans est suspecté d'avoir détenu la jeune fille entre le 21 novembre et le 1er décembre, de l'avoir violée, avec la circonstance que ce viol a été précédé ou accompagné de tortures corporelles ou séquestration.

L'homme est également inculpé pour avoir violé une femme de 23 ans, le jeudi 4 décembre. La victime avait été agressée dans son véhicule, stationné à la périphérie d'Arlon, alors qu'elle était au téléphone.

La semaine passée, le parquet avait démenti tout lien entre les deux affaires. Finalement, les affaires seraient liées. Ce serait l'ADN du suspect qui a permis d'établir le lien. La magistrate de presse, Sarah Pollet, a précisé qu'il y a des "indices sérieux de culpabilité".

Actuellement, le suspect, Jérémy P., ne nie pas mais n'avoue pas non plus les faits. "En fait, il ne dit pas grand chose. Mais des éléments comme l'ADN sont là pour le confondre" indique la magistrate.

Le suspect a été interpellé mardi en début d'après-midi, vers 13h30, dans son habitation, à Arlon. Cette interpellation est intervenue à la suite de l'exploitation de données scientifiques, comme des traces ADN.

L'homme a longuement été interrogé par la police avant d'être présenté mercredi matin au juge d'instruction, qui l'a inculpé et placé en détention préventive.

Son avocat, Dimitri Soblet, s'entretiendra avec son client cet après-midi à la prison d'Arlon où le jeune homme été transféré en fin de matinée. L'inculpé comparaîtra vendredi devant la chambre du conseil d'Arlon.

L'homme était déjà connu des services de police

Selon les journaux du groupe SudPresse, ce père d'un enfant de presque deux ans, au chômage, était déjà connu des services de police. Il avait été condamné à 12 mois de prison ferme en 2006 pour avoir dégradé 80 voitures à Arlon.

En 2010, il avait agressé un couple pour lui voler 500 euros, ce qui lui avait valu en 2012 une condamnation à deux ans de prison pour "extorsion, port d'arme et attentat à la pudeur avec violence ou menace", selon le quotidien Le Soir. Il était sorti de prison il y a "quelques mois", a précisé le journal flamand Het Laatste Nieuws.
 

Béatrice Berlaimont, âgée de 14 ans, avait disparu à Arlon le 21 novembre. Son corps avait été retrouvé dans les bois de Sesselich dix jours après sa disparition, le 1er décembre dernier. Ses funérailles ont eu lieu le samedi 6 décembre.