La Belgique fait ses adieux à la reine Fabiola

Le cercueil de la reine Fabiola a été porté vendredi matin à l'épaule par les militaires du régiment de carabiniers Prince Baudouin - Grenadiers. La famille royale s'est placée à leur côté sur les marches du Palais royal, avant de prendre la suite de l'escorte. Les 130 chevaux de l'escorte royale ont accompagné le corbillard jusqu'à la Cathédrale des Saints Michel et Gudule où de nombreuses personnalités attendaient.

La Place des Palais a été entièrement fermée à la circulation afin de laisser la place au cortège royal qui est d’abord descendu vers le Mont des Arts, avant de prendre la direction de la cathédrale. Une trentaine de personnes étaient présentes afin de rendre un dernier hommage à la reine Fabiola. Quelque 2 km séparent la place de la cathédrale.

De nombreuses personnalités issues des gouvernements fédéral et régionaux, des présidents d'assemblées, des ministres d'Etat ainsi que du monde judiciaire attendaient l'arrivée du cercueil de la Reine à la cathédrale.

Parmi eux, on compte le Premier ministre Charles Michel, Kris Peeters, Maggie De Block, Paul d'Hondt, Rik Torfs, Fouad Ahidar, Jacques Brotchi, Christine Defraigne, Willy Borsus, Daniel Bacquelaine, Hervé Jamar, Melchior Wathelet, Fadila Laanan, Willy Claes, Guy Vanhengel, Charles Picqué, Pascal Smet ou encore Jan Jambon. L'entièreté des membres N-VA des gouvernements ont fait le déplacement.

Le président de la commission européenne, Jean-Claude Juncker assistait aussi à la cérémonie funèbre.

Plusieurs têtes couronnées étrangères étaient également présentes à la cérémonie. Les princesses belges Léa et Esmerala, tout comme la famille royale Grand ducale, l'impératrice du Japon sont notamment entrées dans la cathédrale.

Jusqu'à 5.000 personnes ont introduit une demande afin de suivre la cérémonie ouverte au public. Quelque 200 places ont été destinées au public.