Delhaize obtient une trêve avec les syndicats

Le bureau de conciliation, réunissant la direction de Delhaize et les syndicats depuis vendredi matin jusqu'à samedi matin, a proposé une trêve dans les actions syndicales jusqu'au 6 janvier, ont fait savoir les syndicats SETCa et CNE à l'issue de la réunion. Cette trêve doit encore être ratifiée par les différentes organisations syndicales d'ici au 17 décembre.

La réunion du bureau de conciliation avait commencé vendredi matin à 09h00 pour se terminer samedi peu avant 05h30.

La trêve proposée par le bureau de conciliation permettrait aux magasins Delhaize de fonctionner normalement à l'approche des fêtes de fin d'année, moment propice aux achats. Des assemblées du personnel seront organisées le mardi 16 et mercredi 17 décembre.

"C'était un exercice difficile mais cela nous a permis d'avancer très loin", a indiqué la syndicaliste Veerle Verleyen, de la CNE.

La trêve est conditionnée par l'engagement de la direction sur une quinzaine de principes fondamentaux qui devraient baliser les négociations futures du plan de transformation, selon le SETCa et la CNE. "Le processus de négociation sera encore long vu les multiples sujets sur la table", prévoient les deux syndicats.

Delhaize se montre satisfait du fait que "les clients pourront être accueillis dans les jours prochains et les semaines à venir dans un climat serein pour effectuer leurs achats de fin d'année". "Les principes doivent servir de base pour un accord définitif qui sera négocié en janvier 2015", ajoute la direction.

Lors des négociations tendues vendredi, 18 supermarchés avaient fermé leurs portes. "Les travailleurs ont rappelé à la direction combien leur détermination à défendre leurs acquis restait grande par la fermeture spontanée de leur magasin ou service vendredi après-midi", ont fait valoir les syndicats.

Les principes sur lesquels la direction s'est engagée sont défendables auprès de la base, a estimé Veerle Verleyen, de la CNE.

Le régime de retraite anticipée qui était imposé pourra être négocié sur base volontaire. Des garanties ont aussi été obtenues pour les revenus du personnel actuel et des nouveaux travailleurs. Les syndicats ont également obtenu des concessions en matière d'organisation de travail et de flexibilité.

Delhaize a annoncé en juin son intention de supprimer 2.500 emplois et de fermer 14 magasins en gestion propre. En outre, Delhaize veut mener des économies sur le salaire du personnel maintenu.