Vers une obligation de diplôme en Flandre ?

Le nombre de Flamands sans diplôme secondaire diminue trop lentement. En 2008, le gouvernement flamand avait décidé de réduire d’ici 2020 de moitié le nombre d’employés peu scolarisés. En l’espace de quatre ans, leur nombre n’a toutefois baissé que de 2%. Face à ce mauvais résultat, certains experts plaident en faveur d’une ‘obligation de qualification’, qui remplacerait l’obligation scolaire jusqu’à 18 ans.

La Flandre a pour objectif affiché de devenir une des régions européennes les plus fortes. Pour ce faire, le gouvernement voudrait voir un maximum d’habitants munis d’un diplôme.

En 2008, plus de 20% des employés n’avaient pas terminé avec succès l’école secondaire. Le gouvernement avait alors lancé le Plan d’Action flamand. Objectif : diminuer de moitié les employés de courte scolarisation d’ici 2020.

Mais d’après de récents chiffres, la tendance à la baisse ne se fait que trop lentement. En l’espace de quatre ans, le nombre de travailleurs peu formés n’a diminué que de 2%. D'après certains experts, si le gouvernement veut atteindre son objectif, de nouvelles mesures vont être nécessaires.

Selon le professeur Ides Nicaise, spécialiste de l’enseignement à l’Université de Louvain (KUL), des changements légaux sont de mise. D’après lui, la scolarité obligatoire jusqu’à 18 ans devra être remplacée par une ‘obligation de qualification’, qui imposerait aux personnes de suivre un enseignement jusqu’à ce qu’un diplôme soit obtenu.

"Si par exemple à 17 ans, vous êtes déjà qualifiés, ce qui peut arriver, vous pourriez déjà quitter l’école. Mais si à 19 ans, vous n’avez pas encore fini et vous n’avez toujours pas de diplôme, il faudra alors rester encore un peu à l’école. Car ce diplôme est si important pour votre avenir, qu’il vaut mieux ne pas se permettre d’hypothéquer le reste de sa vie pour un an ou une demie année", explique-t-il au micro de la VRT.