Décès de l'ancien ministre Karel Poma

L'ancien ministre libéral flamand, Karel Poma, est décédé samedi à l'âge de 94 ans, a indiqué sa famille dimanche. Membre du PVV, Karel Poma fut notamment sénateur, secrétaire d'État à l'Environnement dans le gouvernement Tindemans I, vice-président du gouvernement flamand et ministre flamand de la Culture, des Médias, du Sport et de la Jeunesse.
BELGA/VERGULT

Karel Poma avait reçu du roi Albert II le titre de Baron en 2005 et était devenu ministre d'Etat en 2009.

La président de l'Open VLD, Gwendolyn Rutten a estimé que Karel Poma était un homme en avance sur son temps. "Avec Frans Grootjans, Herman Vanderpoorten et Willy De Clercq il a provoqué une percée du libéralisme en Flandre" a déclaré Gwendolyn Rutten.

Quant au ministre président flamand Geert Bourgeois (N-VA), il a souligné le rôle de pionnier de Karel Poma pour améliorer le rayonnement international de la Flandre dans les domaines de la science, de l'art et de la culture.

L'ancien ministre et président de la Chambre Herman De Croo a aussi tenu à réagir au décès de Karel Poma. "Je connaissais Karel depuis 50 ans. Il était un mélange entre un scientifique et un homme politique. C'était un homme courageux et têtu qui pouvait aussi être très gentil".

Herman De Croo rappelle encore que Karel Poma était franc-maçon et l'auteur de plusieurs ouvrages dont l'un sur la pensée des Lumières :"De Verlichting belicht ".

"La Flandre perd un de ses plus grands libéraux" (Sven Gatz)

L’actuel ministre flamand de la Culture Sven Gatz (Open VLD) a présenté dimanche ses condoléances à la famille de Karel Poma, le doyen des anciens ministres libéraux. "Karel était un sage et un homme raisonnable. La Flandre perd un de ses plus grands libéraux" a estimé Sven Gatz.

Selon lui, Karel Poma a lutté toute sa vie pour ses idéaux de liberté, par exemple dans la résistance durant la Seconde Guerre Mondiale ou lors de la création du PVV (Partij voor Vrijheid en Vooruitgang) l’ancêtre de l’Open VLD.

Sven Gatz rappelle encore que Karel Poma qui était libre penseur et humaniste était aussi un partisan du pluralisme et aura été un des plus importants ministre de la culture en Flandre, avec notamment la création du centre culturel anversois le Singel et du musée d'arts contemporains MuHKA également à Anvers. C'est lui aussi qui sauva le théâtre Bourla ainsi que le zoo d'Anvers.