Boonen et Lefevere poursuivis pour évasion fiscale

Le parquet de Courtrai a décidé, après une longue enquête, de renvoyer devant la justice les cyclistes professionnels Tom Boonen et Stijn Devolder ainsi que Patrick Lefevere, le manager de l'équipe cycliste Quick Step, et cinq membres de cette même formation, révèle mardi la presse néerlandophone. Les suspects auraient éludé l'impôt sur des "montants significatifs" via des systèmes frauduleux complexes.

Le procureur compétent vient de mettre un point final à cette enquête, qui s'est étalée sur plusieurs années.

La justice belge reproche aux suspects "d'avoir dissimulé au fisc leurs revenus via des systèmes frauduleux complexes" à l'époque où ils portaient les couleurs de l'équipe Quick Step (aujourd'hui Etixx).

Tom Boonen, ancien champion du monde, et quelques autres coureurs avaient pourtant conclu une transaction pénale en 2013 et remboursé d'importants montants au fisc, rappelle Het Niewsblad.

Les intéressés n'ont pas encore réagi à cette décision de justice.

Vers un arrangement à l’amiable ?

Le parquet veut donc renvoyer les suspects devant la justice. Celle-ci pourrait les condamner à de lourdes amendes et des peines de prison. Il demeure toutefois une autre option : l’arrangement à l’amiable.

"Le parcours le plus normal reste celui du tribunal correctionnel. Mais il est également possible de conclure un accord avec le fisc, et ensuite aussi avec le ministère public ", indique le porte-parole du parquet, Tom Janssens.

Notons qu’un accord avec le seul fisc ne suffit pas. Les suspects devront obtenir un arrangement supplémentaire avec le parquet pour éviter le tribunal.