Charlie Hebdo: le niveau d’alerte ne sera pas relevé en Belgique

Malgré l’attaque mortelle perpétrée à Paris contre la rédaction du Charlie Hebdo, les autorités ont décidé de ne pas relever pour l’instant le niveau d’alerte dans notre pays. C’est ce qu’a confirmé le ministre de l’Intérieur Jan Jambon. Cet après-midi, le Premier ministre a convoqué un "collège du renseignement et de la sécurité" afin d’y analyser le niveau de la sécurité.

A l’heure actuelle, le niveau d’alerte reste à 2, sur une échelle de 4. "Nous suivons la situation de minute en minute, mais il y a pour l’instant en Belgique pas de raison de paniquer", a indiqué le ministre de l’Intérieur dans les couloirs de la Chambre des représentants.

"Tout est cependant prêt au cas où il faudrait tout de même augmenter le niveau d’alerte. Mais c’était déjà le cas ce matin, avant l’attentat, c’était aussi le cas hier et ça le sera également demain", a-t-il ajouté.

Cet après-midi, le Premier ministre Charles Michel a convoqué le "collège du renseignement et de la sécurité" après l'attentat de Paris. L’objectif est d’analyser le niveau de sécurité dans le pays. Le collège, composé de représentants du comité ministériel du renseignement et de la sécurité, est présidé par le conseiller en sécurité du Premier ministre.

D’après le Premier ministre, "différentes mesures" pourraient être adoptées afin de "garantir la sécurité de tous les citoyens et des institutions" du pays.