De Wever : "Cette fois les limites ont été atteintes"

Pour le président de la N-VA Bart De Wever, avec les attentats commis cette semaine à Paris "les limites ont été atteintes". Bart De Wever a fait cette déclaration lors de la réception de nouvel an de son parti samedi soir à Flanders Expo à Gand. Le président de la N-VA a rappelé que le gouvernement fédéral disposait d’une série de nouvelles mesures pour s’attaquer à la menace terroriste.

Bart De Wever a notamment mentionné une meilleure coordination entre les différents services de renseignements, un meilleur suivi des groupes à risque, rendre punissable le fait de partir combattre à l’étranger, la possibilité de déchoir quelqu’un de sa nationalité belge et l’interdiction pour certaines personnes de pouvoir séjourner en Belgique et en Europe.

"Nous devons le dire très clairement: les limites sont atteintes! Jamais nous ne cèderons à l'extrémisme et au terrorisme", a-t-il lancé dans son discours, interrompu à plusieurs reprises par les applaudissements de l'assemblée.

Le président de la N-VA a aussi défendu les mesures socio-économiques adoptées tant au niveau flamand que fédéral. "Nous faisons finalement ce qui doit se passer. Les efforts que nous demandons maintenant livreront des résultats", a-t-il promis.

"Nous devons poursuivre, nous devons réformer. Il n'y a pas d'autre choix". Devant les mandataires du parti, le bourgmestre d'Anvers a assuré que les décisions prises étaient les bonnes, même si elles ne sont pas les plus faciles à prendre. "Nous faisons ce que beaucoup réalisent être nécessaire de faire et qui aurait dû être fait bien plus tôt", a commenté le leader nationaliste flamand.

Celui-ci n'a d'ailleurs pas exclu samedi soir que des mesures complémentaires pourraient être nécessaire "pour sortir du tunnel". "Je ne peux exclure que nous avons encore des années difficiles devant nous. Mais je suis convaincu que nous en sortirons plus forts".