Près de 20.000 personnes manifestent à Bruxelles pour la liberté d'expression

Près de 20.000 personnes ont manifesté sobrement dimanche à Bruxelles derrière le slogan "Ensemble contre la haine" pour une marche dans le centre de la capitale, à l'appel d'un rassemblement citoyen mais en présence de nombreux mandataires politiques. Un long cortège, qui a commencé à quitter la gare du Nord à 14h30, s'étendait sur l'axe Nord-Midi, parsemé de vagues d'applaudissements.

La police de Bruxelles-Capitale Ixelles a recensé quelque 20.000 participants au mouvement.

Beaucoup de manifestants brandissaient des panonceaux "Je suis Charlie", d'autres des pancartes "Ensemble contre la haine" en français et néerlandais.

La tête du cortège, derrière une banderole reprenant ce slogan et une autre proclamant en anglais "Freedom of speech", réunissait des personnalités de la politique, des médias et du milieu associatif belge.

Mais des mandataires politiques étaient disséminés tout au long de la manifestation, qui intervient cinq jours après la sanglante attaque menée contre le siège de l'hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo à Paris, qui a fait douze morts.

D'autres attaques par trois jihadistes abattus par les forces de l'ordre vendredi ont fait 5 morts, dont quatre personnes vendredi dans un magasin juif. Au total une vingtaine de personnes ont aussi été blessées.

Près de 3.000 personnes à Gand

Une manifestation silencieuse avait lieu également ce dimanche après-midi à Gand pour la paix et la tolérance. Cette manifestation a débuté à la Sint-Pietersplein et s'est dirigée vers le Korenmarkt, elle a  rassemblé près de 3.000 personnes.

Parmi les manifestants, le bourgmestre de Gand, Daniël Termont, l'évêque de Gand Mgr Luc Van Looy ainsi que des représentants de la communauté allochtone.